Menu du site :

 

Index

Mise à jour

Equipe

Manga

Musique

Wargame

Films

Jeux vidéos

Divers

 

Kenshin le vagabond

 

     Ecrite par Nobuhiro Watsuki, cette fresque de 28 tomes nous narre l'histoire de Kenshin, un jeune homme vagabond à tokyo 10 ans après la restauration de Meiji ( en 1878 donc) . Cette personne au physique plutôt efféminé se révèle être en réalité l'un des plus puissants assassins au service des patriotes lors de la guerre civile au Japon qui précéda la restauration de Meiji : Battosaï Himura l'assassin.
     Il rencontrera à Tokyo Kaoru Kamiya, maître-adjoint de l'école de kendo de l'Esprit Vivant Kasshin Kamiya. Au moment où elle rencontre notre héros, elle se trouve dans une position fort délicate: son dojo a été totalement déserté par les élèves à cause d'une rumeur qui court en ville: Battosaï l'assassin tuerait des personnes au hasard la nuit dans les rues de Tokyo.
     Il s'avère en réalité que ce Battosaï est un imposteur, et lors d'un combat contre lui, qu'il gagnera avec une facilité étonnante, Kenshin Himura dévoile son identité d'assassin à Kaoru. Ayant résolu le problème de la jeune maître-adjoint, il décide alors de repartir, étant un vagabond. Mais Kaoru arrive à convaincre Kenshin de rester avec elle au dojo Kamiya, et c'est ainsi que commence les aventures de Kenshin Himura le vagabond.
     Au fil du temps, des personnages divers et variés vont se mêler à l'aventure, et le héros va voir ressurgir son passé d'assassin et va devoir trouver un moyen d'expier ses crimes...

     Le scénario de ce manga est très intéressant, d'autant plus qu'il permet de découvrir une partie intéressante de l'Histoire du Japon. Le manga est souvent considéré par ses fans comme découpé en trois partie:
                          
1-La rédemption de Kenshin
2-Le coup d’état de Makoto Shishio
3-La vengeance d'Enishi Yukishiro

     D'un point de vue technique, les dessins et le character design sont très plaisants et bourré de références (notamment aux personnages des jeux de baston SNK). Le style de N.Watsuki évolue tout au long de l'aventure, et ce de façon très positive. Le nombre de personnages n'est pas trop élevé ce qui permet à l'auteur de bien développer chacun d'entre eux ou presque. Ces personnages sont très variés, allant d'un bagarreur de rues au triste passé, à un travesti qui souffre de ne pas être une femme, en passant par un moine banni.
     Le manga possède un rythme assez soutenu avec très peu de temps morts ce qui permet une immersion complète dans le récit, qui mêle aventures, combats spectaculaires, humour, et une mini point d'émotions.  

     Au final, ce manga plaira à tout les fans de shônen, ainsi qu'aux personnes qui s'intéressent à cette partie de l'Histoire japonaise, même si, comme le dit le mangaka, le but premier de Kenshin est de divertir, et c'est très réussi !

Otowa